Peux-tu présenter ton métier en quelques mots?

Un Product Owner travaille avec une équipe généralement composée de développeurs et en binôme avec un Lead Développeur, autour d’une méthodologie Agile.
Il incarne le produit sur lequel travaille l’équipe et défend les intérêts de celui-ci. Un premier volet consiste à construire et à tenir à jour une vision produit, qui doit représenter et synthétiser l’essence du produit tout en donnant le cap à suivre. Des objectifs et une roadmap sont à construire, ce qui induit une forte gestion des priorités. Un second volet consiste à construire un backlog, qui vient détailler le travail à réaliser par l’équipe pour atteindre la vision produit, sous forme de scénarios rédigés du point de vue de l’utilisateur (user story). Il travaille de manière étroite avec son équipe, tant pour les fédérer que pour leur communiquer les éléments les plus clairs pour qu’elle délivre ce qui est attendu d’elle.
Un Product Owner doit alimenter son travail en collectant un maximum d’informations (qualitatives et quantitatives), et doit savoir gérer les besoins et attentes des parties prenantes autour de son produit. 


Quel est ton parcours jusque là? 

Diplômé d’un Master II en Marketing Digital, j’ai commencé ma carrière à l’Agence France-Presse (AFP) durant 7 années. Tout d’abord en tant que Chef de Projet Nouveaux Médias & Innovation, puis en tant que Product Owner Plateforme & API.
J’ai eu le plaisir de rejoindre Peaks début 2020 en tant que Consultant Digital & Data, où je suis actuellement en mission chez un client dans les médias, en tant que Product Owner Data API.

Qu’est-ce qui te plait dans ton métier?

Être Product Owner, c’est être à la croisée d’une multitude de métiers, d’équipes et d’interlocuteurs.
Les journées ne se ressemblent jamais, les sujets abordés et traités sont vastes et variés, et les problématiques toujours différentes.
Apprendre et enrichir sa connaissance sont des exercices quotidiens et continus, ce qui est une excellente source de motivation.

Quelles qualités faut-il avoir?

Un bon Product Owner doit être curieux et tout questionner. C’est sur cette base que l’on construit sa prise de décision et que l’on établit une vision et des priorités. Il faut aussi être capable de s’investir en profondeur sur des sujets précis et profonds, tout en étant capable de prendre du recul et d’analyser et de synthétiser. Sur l’aspect humain, il est crucial d’être conciliant et de savoir habilement porter ses arguments ou positions. Déchiffrer les comportements et personnalités de ses interlocuteurs est une qualité qui rapporte énormément.

Quel est le principal challenge pro que tu as relevé ?

La création et le lancement de la version mobile de la plateforme e-commerce de l’AFP a été un énorme challenge que j’ai pu réaliser. Nous partions de loin car rien n’existait et les attentes étaient très fortes tant en interne qu’en externe. Nous voulions aussi mettre en place une stratégie de développement itératif et complètement agile, de manière à proposer régulièrement de nouvelles versions tout en récoltant et en exploitant les retours utilisateurs, avec différentes phases de sorties échelonnées sur différentes populations. Il aura fallu tacler bon nombre de sujets techniques (création d’une API commune entre le web et mobile, synchronisation des comptes et actions utilisateurs) et de sujets produit (déclinaison de fonctionnalités pensées pour le web sur mobile, usages en mobilité).Toutes les équipes concernées en sont sorties grandies et le projet a été une réussite.


Qu’est-ce que tu as appris chez Peaks ?

Un des grands points forts de Peaks est sa notion de communauté. Beaucoup de différents métiers font partie de l’agence et les interactions poussées par la communauté avec des profils aussi différents m’ont permis d’apprendre sur des domaines très éloignés des miens. C’est une notion forte et également portée chez le client, avec l’idée de diffuser et d’être porteur de cette approche tant à l’agence qu’en mission.