Emmanuelle, responsable ressources humaines et communication interne fête ses 10 ans chez Peaks. Retour sur ses premiers pas et son parcours teinté de rose.

Te souviens-tu… de ton arrivée chez Peaks ?

Of course ! Ok, cela fait 10 ans, mais il me reste quand même un peu de mémoire vive !

En février 2012, par le biais d’une connaissance commune, je retrouve 5 ans plus tard, un ancien collègue, déjà président de Peaks : Fabrice. Il me présente sa boite, son projet et son besoin de se structurer ses ressources humaines.

Et alors qu’après 6 ans passés au sein d’une grosse boite de conseil, j’avais décidé de changer de secteur, Fabrice me convainc de rejoindre l’aventure, en me faisant entrevoir qu’il est possible de mettre de l’humain dans ce secteur réputé pour en manquer cruellement.

Quel était ton premier objectif ?

Au démarrage, mon premier gros chantier RH consiste à accompagner Peaks dans son nouveau statut d’ entreprise de plus de 50 salariés. En effet, d’un point de vue social notamment, cela  impliquait d’importantes répercussions comme la création d’un CE, la mise en place de l’accord de participation etc… Ensuite, je me suis entourée d’une équipe de choc afin d’internaliser les fonctions supports comme la paie, la comptabilité ou encore la formation, pour maitriser davantage l’ensemble de notre chaine de valeur. Côté collaborateur, mon challenge était de proposer une communication interne qui permette, malgré la distance entre les agences ou les sites clients, de créer du lien, de fédérer, de rapprocher les équipes, de faciliter les échanges et le partage. C’est dans cette optique que j’ai organisé la première soirée annuelle de Peaks quelques mois après mon arrivée, en novembre 2012, au Chalet des Isles à Paris pour ceux qui s’en souviennent.

Que t’ont apporté ces 10 années de fidélité et d’investissement au sein de Peaks?

Avoir eu la possibilité de grandir et d’avancer au rythme de l’entreprise et de son développement. Depuis toujours Peaks vit dans un tempo effréné en proie aux idées et aux projets naissant et évoluant au fil du temps, des équipes, des contextes économiques et dernièrement sanitaire, des tendances technologiques etc…   

J’ai vécu 1000 vies professionnelles tout en restant au même poste de responsable RH.

Le métier des RH étant par nature une science molle, tout est en constante évolution, les lignes bougent, le droit du travail évolue, le monde du travail se transforme, les attentes des collaborateurs changent. C’est passionnant de participer à tout cela. Imaginer, proposer, organiser, réécrire, évoluer tout en préservant nos valeurs et rester fidèles à ce que nous sommes.  

Le covid a tout récemment démontré que nous avions acquis de bons réflexes et une organisation toujours assez souple pour créer de nouvelles règles, tout en gardant la possibilité de faire du sur-mesure pour que l’outil ne dépasse jamais l’humain.  En bref, l’envie est toujours là, les challenges à relever sont nombreux, laissant peu de place à la routine !

Comment envisages-tu la suite de ton parcours ?

Chez Peaks of course, avec l’idée de continuer à avancer et de faire évoluer les pratiques RH, tout en gardant intact notre ADN ; ce qui fait dire aujourd’hui de Peaks qu’il y fait bon travailler, rencontrer, et s’épanouir aussi bien professionnellement qu’humainement.