Pourrais-tu expliquer simplement ton métier d’intégrateur web?

L’intégrateur web intègre la maquette proposée par le web designer et veille continuellement à la cohérence entre les pages codées et les maquettes graphiques. Il s’assure de la compatibilité avec tous les navigateurs. Il accompagne l’équipe et conseille sur l’ergonomie, l’accessibilité, la technique et la création pour que la conception du site soit à la fois performante et fonctionnelle. Son rôle est de permettre le responsive design du site, rendu encore plus primordial par le multi-device.

Quelle est ta boite à outils?

Ses langages de prédilection sont :  HTML / CSS / JS / et parfois il touche au langage dev front Angular JS et Vue JS. 

Quel a été ton parcours ?

Diplômé d’un IUT SRC (service et réseau de communication), suivi par une licence pro en E-Commerce, j’ai d’abord développé un site Intranet avant de rentrer dans une agence de communication où j’ai petit à petit découvert le métier d’intégrateur. Le métier commençait à émerger, on comprenait l’impact d’une intégration réussie sur le rendu visuel, les fonctionnalités et le référencement du site. Cette expérience de 3 ans m’a permis de toucher à tout, du E-commerce aux sites corporate en passant par des sites événementiels. Après plusieurs autres expériences, je rejoins Peaks où je suis depuis 2 ans et demi. Je travaille actuellement sur une stratégie de performance web pour un site de news international et multilingues.    

Qu’est-ce qui te plait dans cette profession ?

Le côté challengeant que propose le métier me passionne, parce que cela touche à tout avec une évolution constante des langages, de la création, des modes, des bonnes pratiques. Pas de routine, il faut se former et faire de la vieille continuellement. Sur le côté soft skills, cela demande aussi d’être réactif, à l’écoute des besoins clients, de savoir s’adapter aux différents projets et d’être pédagogue pour faire adhérer l’équipe aux défis techniques.  

As-tu d’autres passions ?

La musique et la danse. Je donne d’ailleurs des cours de House Dance, je m’éclate à créer des enchainements, des univers que je partage avec mes élèves.

Qu’apprécies-tu chez Peaks ?

Le côté rencontre avec des paires, il y a une vraie vie sociale entre peaksiens ce qui fait que j’apprends dans mes projets mais aussi avec mes collègues. Une écoute de la part des managers et la liberté de choisir les projets selon mes envies ce qui me permet d’être épanoui professionnellement.