Anthony, 37 ans, Architecte Solutions, chez Peaks depuis 8 ans

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton métier ?

Actuellement opérant au sein de la direction technique de Peaks, je peux intervenir auprès de clients sur des sujets ponctuels (audit ,chefferie de projet, devops…) mais également en interne sur le pilotage technique d’une solution à destination des apiculteurs pouvant être pilotée à la voix. Le poste d’architecte solution ne consiste pas à connaître toutes les technologies par cœur, mais plutôt à avoir une bonne culture générale du fonctionnement d’un S.I. dans sa globalité et de choisir les briques techniques appropriées en fonction des contraintes d’un projet qu’elles soient techniques, organisationnelle, ou politique…

Quel a été ton parcours pour en arriver là?

Il a été riche et varié ! Issue d’une formation d’ingénieur généraliste en Télécom&Réseau, j’ai été très vite attiré par la programmation. De poste de développeur à poste d’architecte solutions, je suis passé par des missions très variés qu’elles soient techniques ou non (homologation, développement, chefferie de projet, pilotage projets, devops…), Peaks en me faisant confiance, m’a permis d’évoluer pas à pas vers le métier d’architecte.

En quoi ton rôle est important ?

Un projet sans contour bien défini peut dériver très rapidement. Le choix d’une architecture a un impact sur la suite. Cela doit être pensé, un mauvais choix pouvant entraîner des conséquences désastreuses sur un projet, une augmentation des coûts, une maintenabilité difficile, une absence de compétence pouvant opérer sur le sujet, etc….

Quelles technologies faut-il maîtriser?

Pas de technos à proprements parler à maitriser. En revanche, une bonne connaissance des différents pans du milieu informatique est souhaitable. Liste non exhaustive :

  • Le réseau
  • L’infra
  • Les différentes technologies de dév (front et backend)
  • La gestion de la data (persistance, flux, transformations …)

En quoi ton métier est un métier d’avenir?

J’ai l’impression que les solutions maisons sont de moins en moins développées. Avec l’avènement du SAAS par exemple, la réponse à une problématique informatique est plutôt d’utiliser des services déjà hébergés et de les intégrer.

L’architecte assemble plusieurs briques existantes, avec potentiellement des développements d’adaptation. Son but n’est pas de créer une application mais plutôt de mettre en oeuvre dans les cas les plus complexes un système d’information faisant intervenir plusieurs applications. Notre culture métier doit donc être importante pour choisir la meilleurs technologie en fonction de l’usage. Ce sont ensuite les développeurs qui prennent la main en amenant leurs savoir-faire sur telle ou telle technologie.