Design system, une charte graphique digitale et collaborative, retour de Khoné.
En intégration web, on utilise souvent des styleguides, sorte de documentation design/technique regroupant les composants UI (User Interface) d’un site web (ex: typographie , boutons, formulaires, etc), un des plus connus étant celui de Bootstrap.

Le Design System a le même concept, si ce n’est qu’il va encore plus loin. Il sert de référentiel graphique commun, il facilite la collaboration de l’intégralité de l’équipe et pas seulement celle en charge du digital, il renforce l’identité de l’entreprise, il est évolutif. En résumé, c’est une charte graphique 2.0.

Avoir le retour d’expérience de Goulven Baron a été très enrichissant, soulignant les contraintes auxquelles j’ai aussi été confrontés. C’était quelque part un « soulagement » de voir que je n’étais pas seul à avoir vécu ça. »

Pour en savoir plus :

Les infos :

Nom de la conférence : Le design System de la MAIF : comment construire une grammaire commune pour des dizaines de métiers et des milliers d’utilisateurs ?

Conférencier : Goulven Baron, UX Designer chez MAIF

Plus d’infos : https://www.blogdumoderateur.com/comment-faire-design-system/

L’open source construit internet, retour de Maxime

Bertrand Delacretaz

« L’Open Source change le monde…vraiment ? » de Bertrand Delacretaz

J’ai choisi d’évoquer cette conférence, animée par le directeur de l’Apache Software Foundation, car c’est celle qui m’a le plus parlé lors de ces 2 jours.

 En effet, comme l’a dit notre orateur du jour, l’open source est partout et tout le monde l’utilise… Les banques, les impôts, le logiciel de votre frigo et même celui de votre Mac.

En ce qui me concerne, c’est au quotidien en tant que développeur php/symfony que je le rencontre. Mon métier étant principalement basé sur des langages, des frameworks et des librairies qui sont open-source. 

L’open source est gratuit, mais attention il y a quand même quelques contraintes. En effet, il ne faut pas oublier de remercier ceux qui ont contribué, donc une petite mention dans les crédits (c’est d’ailleurs obligatoire pour les projets de l’Apache Software Foundation), une contribution ou un don sont toujours les bienvenus. 

En parlant de contribution, comme le rappelait Bertrand Delacretaz, l’Apache Software Foundation, c’est plus de 300 projets et plus de 6500 contributeurs, qui viennent de tous les pays. Ils travaillent presque tous les jours ensemble et pourtant ils ne se voient jamais et pour certains même, ils ne travaillent jamais aux mêmes horaires. Ils ont donc dû trouver des façons de travailler complètement différentes que celles que nous connaissons, très peu de réunions, des prises de décisions décalées dû aux horaires… 

Pour conclure, l’open source, c’est une communauté immense, de nombreux langages, des projets différents et des milliers d’idées… Comme le disait Bertrand Delacretaz, l’Open Source construit Internet et constitue un formidable exemple en termes de collaboration vecteur d’innovations techniques, technologiques, méthodologiques et sociétales.