• 12/08/2021
  • Jules Chevalier
  • GIT

Pour ceux qui ne l’utilisent pas encore, le fichier .gitignore permet de préciser à git une liste de fichiers à ignorer. C’est à dire qu’ils seront masqués dans la liste des fichiers non trackés, et que git ne prendra pas en compte leurs modifications. De cette façon, moins de risques d’ajouter par erreur un fichier de configuration locale ou un binaire qui viendrai polluer le repository, tout en gardant une interface git claire.

On peut mettre dans le .gitignore directement des fichiers et des dossiers, et utiliser des jokers pour avoir quelque chose de plus générique. On peut même utiliser le symbole ! pour dire qu’on veut que tous les fichiers qui ne correspondent pas à un schéma défini. Voilà quelques exemples de ce que l’on peut donner à manger au fichier .gitignore :

.project
**/logs
**/logs/debug.log
*.log
!important.log
*.log
!important/*.log
trace.*
debug?.log
debug[0-9].log
debug[01].log
debug[!01].log

Ce fichier est donc à créer au démarrage de tout projet géré par git, au plus tôt pour éviter de polluer le repository avec des fichiers qui n’ont rien à y faire.

Pour faciliter la création de cette configuration, le site Gitignore.io permet de choisir une liste de mots clés et de générer le .gitignore correspondant !

Attention ! Il ne faut pas oublier de commiter ce fichier pour qu’il devienne partie intégrante du projet, et que tous les développeurs puissent en profiter 😉