Cette année, la conférence Lyonnaise avec des crêpes et du cœur, s’est tenue au CPE sur le campus de La Doua. Comme 500 autres chanceux, j’ai été tirée au sort pour participer à ces deux jours de rencontres et de partages de savoir. Deux jours d’enrichissement personnel et professionnel et surtout une participation à un atelier « Peut-on être agile, sans être agile ? », qui m’a inspiré et fait découvrir la notion de ‘’Vallée des larmes’’ que je souhaite partager aujourd’hui avec vous.

‘’La Vallée des larmes’’, Quesako ?

Non, ce n’est pas le dernier bestseller de Stephan King, mais le terme très peu scientifique qui désigne ce lapse de temps lorsque vous prenez en main une nouvelle technologie, que vous arrivez sur un nouveau projet, et que vous êtes confronté à un changement radical de votre environnement. Ce moment où vous êtes conscient de votre incompétence.

Pour mettre en lumière ce phénomène et vivre ce concept, les trois animatrices de Youtopie (Sophie Boissier, Julie Attard et Nathalie Jeauffroy) qui présentaient l’atelier, nous ont proposé un exercice très simple. Répartis en colonne de 6 à 8 personnes, nous devions nous mouvoir selon leurs instructions. “Avant, faites un pas en avant. Arrière, vous faites un pas en arrière. A gauche, vous allez à gauche et à droite, vous faites un pas à droite”. Sourire aux lèvres, tout se passe bien. Les instructions sont simples, aucune difficulté particulière. Maintenant, changeons les règles ! Sur le tableau en face de nous, Nathalie nous donne de nouvelles instructions :

Avt -> Arr

Arr->Drt

Ga -> Avt

Drt->Gau

“Vous avez tous compris ?”, scande Sophie. Un oui général, là encore, pas de difficulté particulière, il suffira de regarder sur le tableau pour s’imprégner des règles. Sans le savoir, nous sommes aux prémices de la vallée des larmes, dans ce que l’on appelle, la phase d’incompétence inconsciente. Nous ne savons pas que nous ne maîtrisons pas les règles.

C’est alors qu’elle efface les règles. Effroi dans l’assemblée ! Elle enchaîne sur la diction des instructions. Rire nerveux et regards fuyants, certains suivent, d’autres sont perdus. Les lignes que nous formions sont désormais des serpentins désynchronisés. Vous l’aurez compris, nous voilà dans la phase d’incompétence consciente aka la vallée des larmes. On sait qu’on est mauvais, qu’on ne suit pas.

Si ce n’était pas encore assez claire et bien corsons l’exercice ! Une ligne sur deux se retourne et c’est reparti. Vous voulez encore jouer ? Fermez les yeux ! Nous sommes tous dans l’incertitude, conscients de notre manque de compétence. Que faire pour en sortir ? Heureusement, nous sommes agiles ! La créativité nous pousse à innover et au fil de l’exercice, les mouvements deviennent plus fluides, nous commettons moins d’erreurs. Ensemble, nous atteignons la phase de compétence consciente. Nous resterons dans cette phase, jusqu’à que ces mouvements deviennent quasiment naturels. Là nous atteignons la phase de compétence inconsciente.

Que vous soyez Agile ou non, la compréhension de ce phénomène est importante.

Si vous pensez subir la vallée des larmes, il vous faudra prendre du recul, trouver le plan d’action et la réactivité nécessaire pour passer dans la phase de compétence consciente.

Si vous voyez quelqu’un dans cette situation, alors vous devrez l’accompagner pour franchir cette étape, l’aider à développer ses talents pour que le groupe d’individus avec lequel vous collaborez devienne une équipe, à l’écoute, co-responsable et agile.

Tuong-Vi Carciofo, Développeur Xamarin et scrum master chez Ocea-Smart-Building